Edora

/

Activités / Dossiers

/

Bilan 2018 et perspectives 2019

/

Flexibilité, réseaux, marchés

/

Méthodologies tarifaires

Méthodologies tarifaires

CONTEXTE

  • En Wallonie, la méthodologie tarifaire pour la distribution d’électricité sur la période régulatoire 2019-2023 a été adoptée en juillet 2017. L’année 2018 et le début de 2019 ont été marqués par la fixation par la CWaPE, sur proposition des GRD, des différents tarifs conformément à cette méthodologie.
  • À Bruxelles, le régulateur Brugel et Sibelga se sont mis d’accord sur les principes pour la nouvelle méthodologie tarifaire couvrant la période 2020-2024. Brugel proposer doit une nouvelle méthodologie tarifaire en 2019.
  • Concernant le tarif de transport (niveau fédéral), Elia a proposé début 2019 les éléments déterminants des évolutions envisagées dans la proposition tarifaire pour la période 2020-2023.

ENJEUX POUR LE SECTEUR

  • Les enjeux de la transition énergétique au niveau des réseaux sont de promouvoir l’efficacité et de permettre l’intégration de quantités croissantes d’énergie renouvelable.
  • Cela passe par la mise en place d’un modèle tarifaire qui incite à la gestion intelligente des réseaux, et qui permette le développement d’un marché de la flexibilité (production, demande, stockage).
  • Des tarifs « intelligents » doivent inciter les utilisateurs de réseaux à consommer efficacement, à être flexible, à être producteur le cas échéant.

POSITIONNEMENT D’EDORA

  • En Wallonie, EDORA a contribué à la consultation de la CWaPE relative aux nouveaux tarifs d’injection. Tout en saluant la diminution globale de ces tarifs, EDORA a notamment mis en évidence le poids trop important du terme fixe générant un risque pour les petites installations renouvelables raccordées en MT ou trans-MT.
  • À Bruxelles, EDORA a participé à l’avis remis par le Conseil des Usagers début février 2019. Celui-ci pointe notamment le manque d’incitants à synchroniser la production et la demande d’électricité en temps réel, tout en soutenant la socialisation du coût d’imposition des armoires de télécontrôle (RTU).
  • Au niveau fédéral, EDORA a participé au Users’ Group d’Elia de manière à comprendre les enjeux de la nouvelle proposition tarifaire d’Elia pour les tarifs de transport. On notera notamment une diminution prévue des tarifs d’injection, un léger renforcement du critère de la pointe annuelle pour le tarif « infrastructure » et des incitants tarifaires renforcés pour la gestion de l’énergie réactive (MVAR).

PERSPECTIVES ET PLAN D’ACTION

  • En Wallonie, l’enjeu est double : (i) la stabilité du cadre tarifaire 2019-2023 (quid incertitude liée à l’exonération du tarif prosumer) et (ii) un brainstorming pour la période tarifaire 2024-2027 (cf. notre mémorandum).
  • À Bruxelles, EDORA sera attentive à la proposition tarifaire définitive de Brugel et aux tarifs qui en découleront.
  • Au fédéral, il conviendra d’être attentif à l’approbation par la CREG de la proposition tarifaire d’Elia, en particulier pour le volet relatif à l’intégration du renouvelable.