Edora

/

Activités / Dossiers

/

Bilan 2018 et perspectives 2019

/

Vision énergétique

Vision énergétique

Contexte

En 2016, EDORA avait développé une vision énergétique avec ODE (fédération flamande des énergies renouvelables), ponctuée par des propositions politiques, afin de contribuer de manière constructive au débat sur l’avenir énergétique belge, résolument tourné vers la transition énergétique.

Cette vision énergétique se base sur le déploiement prioritaire de l’efficacité énergétique, d’un bouquet renouvelable ambitieux et équilibré et de la flexibilité du système énergétique.

Enjeux pour le secteur

  • Le développement d’une vision énergétique est essentiel afin d’assurer la mise en œuvre d’une transition énergétique adéquate qui réponde aux enjeux climatiques, environnementaux, énergétiques et socio-économiques.
  • Concrètement, une telle vision devrait faciliter le développement équilibré et ambitieux des filières renouvelables en Belgique et assurer un climat d’investissement favorable pour le secteur de la transition énergétique.
  • La vision énergétique d’EDORA permet aussi à la fédération de se positionner comme un acteur incontournable de la transition énergétique et de directement s’intégrer dans les dynamiques politiques relatives à l’élaboration de stratégies énergétiques belges (PNEC, Pacte énergétique, PACE,…).

Positionnement d’EDORA

  • Cette dynamique a permis d’affiner la vision énergétique d’EDORA en bonne collaboration avec les membres.
  • EDORA rappelle que les défis actuels requièrent un secteur énergétique :
  1. Plus durable et efficace
  2. Plus flexible
  3. Plus renouvelable

EDORA appelle ainsi les politiques belges à mettre en œuvre une stratégie énergétique reposant sur :

  • Une approche intégrée (entre secteurs et filières énergétiques), cohérente et concertée entre entités fédérées et le fédéral
  • Une prise en compte de l’électrification croissante du système énergétique et de son évolution vers un modèle de plus en plus décentralisé
  • Un recours accru aux outils de flexibilité, la stimulation de l’autoconsommation collective et la mise en place de mesures d’efficacité énergétique
  • Une exploitation maximale du potentiel renouvelable via la levée d’une série de contraintes à l’installation et la sécurisation du cadre juridique
  • Une évolution vers un « coût vérité pour toute source d’énergie » via notamment la mise en place d’une tarification carbone réellement incitative
  • Cette vision a été concrétisée sous la forme d’une cinquantaine de recommandations politiques concrètes dans le mémorandum d’EDORA pour les élections 2019 et une réaction d’initiative (conjointe avec les autres fédérations belges d’énergies renouvelables) au Plan National Energie Climat belge.

Lien vers la réaction d’EDORA/ODE/BOP au PNEC

  • EDORA apporte également sa vision transversale afin de faciliter la réalisation de projets « multi-énergies », comme dans le cadre de l’appel à intérêt du projet IBE (Infrastructure Basse Energie) de la Sofico, dans lequel EDORA joue un rôle d’interface entre la Sofico et le secteur.

Perspectives et plan d’action

  • La vision énergétique d’EDORA sera rappelée en préambule de la plupart des positions futures de la fédération afin d’insister sur l’intégration de celles-ci dans le cadre de la nécessaire transition énergétique.