Edora

/

Activités / Dossiers

/

Bioénergies

/

GT biométhanisation

GT biométhanisation

CONTEXTE

  • Fin 2018, les cabinets des Ministres de l’Energie et de l’Agriculture ont lancé un groupe de travail « biométhanisation ».
  • Ce GT se concentre sur les biométhanisations agricoles et vise à mener une réflexion sur les mesures nécessaires pour améliorer le cadre régulatoire de la filière.

ENJEUX POUR LE SECTEUR

  • La biométhanisation agricole dispose d’un potentiel important à partir de ressources wallonnes actuellement trop peu valorisées (effluents d’élevage, résidus de cultures, cultures intercalaires, etc.).
  • Le cadre régulatoire est trop complexe pour exploiter pleinement les projets potentiels d’unités de biométhanisation, en particulier les législations relatives à la valorisation du digestat et les conditions sectorielles.
  • Le soutien aux unités de biométhanisation ne doit pas seulement se baser sur l’électricité verte produite, mais également sur les nombreux co-bénéfices au niveau agricole et environnemental.

POSITIONNEMENT D’EDORA

  • EDORA a participé au lancement du GT biométhanisation et a rappelé l’importance de garder un soutien proportionné pour la filière, qui se diversifie eu égard aux bénéfices agricoles et environnementaux de la filière.
  • EDORA a collaboré avec ValBiom en matières de potentiel et de pistes d’amélioration du cadre régulatoire (digestat et conditions sectorielles).

PERSPECTIVES ET PLAN D’ACTION

  • Le GT biométhanisation devra être réactivé, sous sa forme actuelle ou sous une autre forme, une fois le nouveau Gouvernement installé, et ce, afin d’aboutir à une liste d’actions concrètes.
  • EDORA assurera une veille des nouveaux projets et des projets existants bénéficiant du soutien CV.