Edora

/

Activités / Dossiers

/

Bioénergies

/

Injection du biométhane

Injection du biométhane

CONTEXTE

En juillet 2016, le Gouvernement wallon a approuvé en seconde lecture deux projets d’Arrêté organisant l’injection de biométhane dans les réseaux de gaz. Ceux-ci comprennent notamment le mécanisme de valorisation des LGO (à transformer en CV via une cogénération fossile) et un prix garanti pour le rachat du gaz injecté.

Le Conseil d’Etat a sur cette base invité le Gouvernement wallon à pré-notifier son mécanisme de prix garanti de rachat du gaz injecté à la Commission Européenne afin de vérifier qu’il ne s’agit pas d’une aide d’état. Ce mécanisme de rachat est néanmoins nécessaire au vu du prix de marché actuellement très faible du Gaz Naturel.

ENJEUX POUR LE SECTEUR

  • Disposer d’un cadre favorisant (incitant financier et raccordement) l’injection de biométhane est devenu une priorité en matière de développement du biogaz voire également du déploiement du CNG.

POSITIONNEMENT D’EDORA

EDORA a réagi à la consultation organisée dans le cadre du projet d’Arrêté, en formulant une série de préoccupations partagées par les porteurs de projets en biométhane injecté.

EDORA a demandé au Gouvernement wallon d’extraire des projets de textes les éléments bloquants devant être soumis à la Commission européenne.

PERSPECTIVES ET PLAN D’ACTION

EDORA invite le régulateur et le Gouvernement wallon à finaliser les textes et méthodologies nécessaires au plus vite. Et suivra leur mise en oeuvre.