Edora

/

Activités / Dossiers

/

Bioénergies

/

Injection du biométhane

Injection du biométhane

CONTEXTE

Fin 2017, le nouveau ministre de l’énergie s’est ressaisi du dossier « soutien à l’injection du biométhane », laissé en souffrance depuis 2016.

Ce dossier a atteint un certain degré de complexité, en raison de nombreuses petites modifications demandées par les acteurs, de la problématique « aides d’Etat » et du scope (définition de la biométhanisation agricole)

ENJEUX POUR LE SECTEUR

Disposer d’un cadre favorisant (incitant financier et raccordement) l’injection de biométhane est devenu une priorité en matière de développement du biogaz (afin de le valoriser de manière optimale), voire également du déploiement du CNG.

POSITIONNEMENT D’EDORA

EDORA a poursuivi ses démarches, entamées en 2016 dans le cadre de la consultation, afin de faire aboutir ce dossier important pour les acteurs.

PERSPECTIVES ET PLAN D’ACTION

Le Gouvernement a adopté en mars 2018 les deux projets d’arrêté, dont un est soumis à notification à la Commission européenne

EDORA assurera une veille des nouveaux projets pouvant bénéficier de ce nouveau régime de soutien, et restera en contact avec la CWaPE dans le cadre des méthodologies à adopter (kECO, taux additionnel pour LGO)