Edora

/

Activités / Dossiers

/

Communication

/

Belgian Solar Network

Belgian Solar Network

CONTEXTE

Le 23 et 24 novembre 2017, EDORA était partenaire de l’APERe dans l’organisation du premier événement « Belgian Solar Network » (BSN) à Bruxelles, aux côtés de ODE et du Becquerel Institute.

Un beau succès pour cette première édition, rehaussée par la présence des 4 ministres de l’Energie, qui ont discuté du rôle du PV dans le bouquet énergétique belge.

L’objectif était de rassembler les différents acteurs dans le photovoltaïque et débattre de leur rôle dans la transition énergétique, au niveau belge et international.

POSITIONNEMENT D’EDORA

  • Lors de cet événement, EDORA a présenté les opportunités, tant au niveau économique que sociétal du PV dans des visions énergétiques à court, moyen et long-termes.
  • EDORA, aux côtés des organisateurs et partenaires de l’évènement, a rappelé que l’intégration du PV dans les réseaux et marchés de l’électricité reste un enjeu majeur. D’où la nécessité de créer un climat rassurant et propice à l’investissement, et de donner les signaux économiques pertinents pour une meilleure intégration du solaire dans les marchés.
  • Le rôle de l’auto-consommation pour renforcer la rentabilité financière du PV a également été rappelé, que ce soit à l’échelle individuelle, ou au niveau d’un quartier (auto consommation locale).

LE POINT DE VUE DES ENTREPRISES

  • Différentes entreprises belges ont été invitées au débat, telles qu’Enerdeal, Engie, Ikaros Solar, Soltech, Issol ou encore VK A&E.
  • Les entreprises ont illustré et appuyé les messages d’EDORA en insistant sur les opportunités, tant au niveau économique que sociétal du PV dans des visions énergétiques à court, moyen et long-termes.

LE DEBAT POLITIQUE

  • Les ministres se sont accordés sur la nécessité d’un cadre réglementaire stable. Jean-Luc Crucke s’est donné comme objectif de « regagner la confiance du wallon dans le solaire photovoltaïque ».
  • Tous se sont accordés pour dire que pénaliser les primo-investisseurs avec des taxes réseau est contre-productif : cela renforcerait la perception négative du secteur et défavoriserait son industrie.