Edora

/

Activités / Dossiers

/

Eolien

/

Concertation avec Skeyes – Belgocontrol

Concertation avec Skeyes – Belgocontrol

CONTEXTE

  • Les contraintes aéronautiques restent très problématiques en Belgique, avec une grande densité de radars et d’aéroports.
  • Afin d’améliorer l’échange d’informations avec Skeyes et d’encourager au bon suivi des demandes du secteur éolien, EDORA a initié une dynamique de rencontres semestrielles entre le secteur éolien (helpdesk d’EDORA) et Skeyes.
  • Suite au remplacement du radar de Florennes, une installation éolienne ne semble toujours pas envisageable dans la zone (environ 100 MW éoliens potentiellement bloqués).

ENJEUX POUR LE SECTEUR

  • Permettre l’installation d’éoliennes dans des zones actuellement (quasi) interdites, via le développement de mesures d’atténuation.
  • Améliorer les échanges avec Skeyes.
  • Œuvrer à faciliter la mise en œuvre d’une solution technique (wind farm filter) dans la zone du radar de Florennes.

POSITIONNEMENT D’EDORA

  • Suite aux demandes d’EDORA, Skeyes avait accepté de lancer une étude visant à répertorier l’ensemble des solutions techniques d’atténuation possibles à proximité du radar de Liège.
  • EDORA a fourni à Skeyes la localisation du potentiel éolien dans la zone du radar de Liège afin d’alimenter le travail de réalisation de la « surveillance roadmap » visant à identifier la bouquet de mesures d’atténuation potentiellement adéquat.
  • Suite au blocage relatif à la mise en place d’un « wind farm filter» dans la zone du radar de Florennes, EDORA a interpelé le Ministre Bellot afin qu’il facilite la mise en œuvre de la solution technique en tentant de lever les divergences juridiques persistantes. Le Ministre Bellot en a fait une priorité de fin de législature.

PERSPECTIVES ET PLAN D’ACTION

  • EDORA tentera d’inscrire la levée de contraintes aéronautiques civiles dans les déclarations de politiques régionales et fédérale.
  • EDORA veillera à un aboutissement de la « surveillance roadmap » permettant l’installation d’éoliennes à plus grande proximité du radar de Liège et à une mise en œuvre effective d’un « wind farm filter» au niveau du radar de Florennes, afin de permettre l’installation des 100MW de projets éoliens actuellement bloqués dans la zone.