Edora

/

Activités / Dossiers

/

Bilan 2017 et perspectives 2018

Bilan 2017 et perspectives 2018

BILAN 2017

L’année 2017 et le début 2018 ont été marqués par différents changements de contexte pour la fédération:

  • Modification inattendue de la majorité gouvernementale wallonne et nouvelles priorités politiques
  • Déménagement de la fédération afin de rejoindre d’autres fédérations et associations actives dans l’énergie durable avec de nouvelles opportunités d’échanges et de synergies
  • Modification significative de la composition du staff liée à des départs et congés de maladie de longue durée

Ces nouveaux contextes ont offert de nouvelles opportunités pour la fédération mais ont également momentanément impacté le travail au quotidien en obligeant la fédération à prioriser certains dossiers.

Les principales thématiques qui ont été traitées et instruites en 2017 / début 2018 concernent:

  • L’évolution à court et long terme des mécanismes de soutien aux renouvelables: avec la participation d’EDORA aux différentes réunions et conclusions de la Task Force certificats verts mise en place par le Ministre Crucke (gestion de la bulle de certificats verts) et la participation d’EDORA aux réflexions de la Cwape sur l’évolution à plus long terme du mécanisme de soutien. EDORA y a toujours défendu l’importance de garantir la sécurité des investissements consentis et l’atteinte des objectifs nécessaires de la transition énergétique.
  • L’élaboration d’une stratégie énergétique intégrée passant dans des objectifs et mesures clairs: EDORA a ainsi été consultée dans le cadre du développement du Pacte Energétique mais également du Plan Air Climat Energie pour la Wallonie (PACE) pour 2030. Ces initiatives devront d’ailleurs alimenter le Plan National Energie Climat 2030 (PNEC) requis au niveau européen. L’accent y a été mis sur la nécessité de développer une vision énergétique dotée d’objectifs et mesures clairs pour chaque filière renouvelable, de développer l’ensemble des moyens de flexibilité, de lever une série de contraintes à l’installation et de mettre en place une tarification carbone
  • La levée d’une série de contraintes à l’installation et au développement renouvelable: un assouplissement des contraintes aéronautiques (ex: pour l’éolien), environnementales ( (ex: pour l’hydro, l’éolien,…) et régulatoires (ex: pour le PV)  est essentiel pour assurer la poursuite d’un développement renouvelable de qualité en Wallonie
  • L’établissement d’un cadre de développement plus sécurisé: une sécurité juridique accrue est nécessaire en éolien, l’établissement d’un cadre favorisant l’injection de biométhane est devenu une priorité en matière de développement du biogaz, un plan de relance et une communication adéquate sont nécessaires pour éviter un « stop & go » en photovoltaïque (notamment après le fin de Qualiwatt)
  • Le développement de la flexibilité et la gestion de la demande: l’évolution des infrastructures doit se faire en parallèle au déploiement d’un marché intelligent performant. Il est essentiel que la flexibilité se développe tant côté production que demande (et stockage), en transport et en distribution. EDORA a également continué à activement participer à la réflexion visant au déploiement des compteurs communicants en Wallonie.
  • Tarification carbone: la compétitivité des renouvelables passe par la nécessaire internalisation des coûts externes de l’ensemble des énergies, en particulier dans les secteurs non électriques. EDORA souhaite que la réflexion relative à la mise en place d’une tarification carbone s’invite à toutes les nitiatives de politiques énergétiques aussi bien au niveau wallon, fédéral qu’européen.

PERSPECTIVES 2018

En 2018, EDORA complètera son équipe actuelle et poursuivra son travail sur les principales thématiques traitées en 2017 tout en veillant à accroître encore son expertise dans certains dossiers cruciaux afin de présenter une vision de plus en plus concrète et fine du paysage énergétique de demain. Les défis seront importants, avec notamment, les éléments de contexte suivants:

  • Révision présumée des niveaux et mécanismes de soutien aux renouvelables
  • Poursuite de l’élaboration du Pacte Energétique, du Plan Air Climat Energie pour la Wallonie (PACE 2030) et du Plan National Energie Climat 2030 (PNEC)
  • Poursuite et opérationnalisation des réflexions en cours sur la tarification carbone
  • Elections communales et période pré-électorale aux régions et au fédéral
  • Conclusions et mise en oeuvre de la Pax Eolienica
  • Finalisation et vote du « Clean Energy Package » avec définition de nouveaux objectifs renouvelables européens pour 2030 et de nouvelles dispositions via les directives.
  • Elargissement de l’Energy Hub (et nouveau déménagement) et du rapprochement d’EDORA avec d’autres fédérations actives dans le secteur énergétiquePar ailleurs, EDORA souhaite améliorer sa communication et développera un processus d’élaboration d’une nouvelle stratégie de communication en bonne collaboration avec ses membres mais également sur base de la perception extérieure d’EDORA et de ses principales missions.