Edora

/

Activités / Dossiers

/

Mécanismes de soutien

/

Mécanisme de rémunération de la capacité (CRM)

Mécanisme de rémunération de la capacité (CRM)

CONTEXTE

  • La fermeture des centrales nucléaires prévue d’ici 2025 engendrera une baisse de la capacité de production en Belgique de près de 6 GW.
  • Afin de maintenir la sécurité d’approvisionnement en termes d’adéquation entre l’offre de capacité et la demande, une nouvelle loi a été votée en avril 2019 qui vise à rémunérer les capacités de production, de stockage et/ou de réduction de la demande pour leur disponibilité aux moments critiques.

ENJEUX POUR LE SECTEUR

  • La visibilité à l’horizon 2025-2030 est essentielle pour le déploiement des sources d’énergie durable (renouvelables, stockage, DSR, etc.), ce qui implique une confirmation de l’échéancier de sortie du nucléaire.
  • Le mécanisme de rémunération de la capacité visera toutes les formes de capacité, existantes et à développer, en vue de couvrir la pointe. Cette nouvelle forme de soutien devra être complémentaire au développement des sources renouvelables décentralisées.

POSITIONNEMENT D’EDORA

  • EDORA a participé à plusieurs groupes de travail du Users’ Group d’Elia.
  • EDORA a coorganisé fin avril 2019, en partenariat avec d’autres fédérations belges de l’énergie durable, un workshop sur le mécanisme CRM avec présentation de solutions alternatives et innovantes pour couvrir les besoins en capacité.

PERSPECTIVES ET PLAN D’ACTION

  • La loi sur le mécanisme CRM est un cadre légal qui doit être complété par de nombreux arrêtés d’exécution.
  • EDORA approfondira son expertise sur ce mécanisme, notamment via le Users’ Group d’Elia, afin de développer une compétence d’avis sur cette nouvelle forme de soutien.