Edora

/

Activités / Dossiers

/

Photovoltaïque

/

PV industriel et commercial

PV industriel et commercial

CONTEXTE

  • Le régime des certificats verts reste d’application pour le soutien aux installations > 10 kWc. Les taux d’octroi sont adaptés deux fois par an pour les nouveaux projets et les enveloppes de certificats verts ont été définies pour les prochaines années.
  • Les exigences techniques des GRD relatives à la protection de découplage et au placement du RTU engendrent des coûts qui freinent le développement de certains segments de puissance (notamment 10-50 kW et 250-400 kW).

ENJEUX POUR LE SECTEUR

  • Le développement de la filière photovoltaïque industrielle et commerciale est essentiel pour atteindre les objectifs du PNEC au niveau wallon.
  • Le cadre opérationnel favorisant l’autoconsommation collective, assorti d’un tarif incitatif, pourra constituer à terme un socle pour le phasing-out du soutien via les certificats verts.
  • Le potentiel reste encore trop peu exploité dans une série de segments spécifiques de la filière : 10-50 kW, 250-400 kW et > 1 MW en injection.

POSITIONNEMENT D’EDORA

  • EDORA s’est positionnée dans le cadre de la réforme du mécanisme CV pour préserver une durée d’octroi de certificats verts de 10 ans (plutôt que 20), avec succès, et pour supprimer le plancher de 130€/MWh comme référence pour le prix de l’électricité autoconsommée, en vain.
  • EDORA a œuvré activement à la consultation organisée par Synergrid sur les prescriptions techniques C10/11.

PERSPECTIVES ET PLAN D’ACTION

  • La méthodologie pour la fixation du taux d’octroi (nouveaux projets à partir de 2021) devra être définie par l’administration; EDORA poursuivra son travail de lobbying à ce sujet, notamment sur la prise en compte d’un prix de l’électricité autoconsommée reflétant les situations réelles des projets.
  • EDORA sera attentive aux initiatives qui seront prises pour mettre en place les appels à projet pour les installations PV > 1 MW en injection.