Edora

/

Vision

/

Intégration des demandes d’EDORA dans les priorités gouvernementales

Intégration des demandes d’EDORA dans les priorités gouvernementales

CONTEXTE

  • La présente législature est cruciale pour mettre en œuvre une réelle transition énergétique qui apporte une réponse adéquate aux enjeux énergétiques et de sécurité d’approvisionnement, climatiques, environnementaux et sanitaires vécus par le pays. Ce sera par ailleurs la dernière législature avant la sortie complète du nucléaire prévue pour 2025.
  • Début 2019, EDORA avait proposé dans son mémorandum pour les élections 2019 une cinquantaine de recommandations politiques majeures afin d’alimenter la réflexion des futurs gouvernements pour négocier au mieux le virage de cette transition énergétique.

ENJEUX POUR LE SECTEUR

  • Il est essentiel que les principales recommandations politiques d’EDORA, intégrées dans les Déclarations de politiques régionales (DPR) et générales (DPG) des gouvernements, servent véritablement de cadre pour la prise de mesures pertinentes durant cette législature.
  • Les mesures inscrites dans les DPR et DPG font en effet office d’axes de travail gouvernementaux durant cette législature.
  • Les mesures politiques élaborées par EDORA permettent aussi un suivi de l’état d’avancement de la politique belge en termes de transition énergétique et facilitent le positionnement d’EDORA comme interlocuteur incontournable de cette transition auprès de l’autorité, des stakeholders et des médias.

POSITIONNEMENT D’EDORA

  • EDORA a pu convaincre les principaux partis politiques francophones d’intégrer une série de propositions du secteur des énergies renouvelables dans leurs priorités en matière de politique énergétique.
  • La fédération avait eu l’occasion de rencontrer les formateurs régionaux en 2019 afin d’alimenter directement le contenu des déclarations de politique régionale. EDORA avait ainsi accueilli favorablement l’intégration d’une série de priorités de la fédération dans les déclarations de politique régionale wallonne et bruxelloise.
  • En 2020, EDORA a rédigé une note de positionnement, intitulée «Contribution à la future Note de Politique générale du Gouvernement fédéral », reprenant les principales attentes et propositions de mesures fédérales de la fédération pour le nouveau gouvernement fédéral. Dans ce positionnement, EDORA appelle ce gouvernement à s’engager à élaborer une stratégie énergétique intégrée et concertée avec les régions aux horizons 2025 – 2030 – 2035, à privilégier un mécanisme CRM en soutien à la transition énergétique, à se lancer dans la mise en place d’un cadre pour une tarification carbone incitative et budgétairement neutre et à lever une série de contraintes au développement renouvelable.EDORA s’est notamment réjouie des principaux engagements énergétiques fédéraux suivants :

    °Révision à la hausse des objectifs en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre, ce qui permettra de catalyser une dynamique de révision à la hausse des objectifs en termes d’énergie renouvelable (révision annoncée des objectifs du PNEC et adoption d’objectifs intermédiaires assortis d’évaluations annuelles);
    ° Renforcement annoncé de la coordination des politiques énergétiques régionales et fédérales;
    ° Reconfirmation résolue de la sortie du nucléaire avec la perspective d’une confirmation de l’échéancier en 2021;
    ° Plan interfédéral d’investissement pour encadrer un soutien à la promotion de la transition énergétique;
    ° Développement favorisé du renouvelable, essentiellement l’éolien et le PV, sur tout le territoire;
    ° Réévaluation des procédures du Conseil d’état pour en raccourcir les délais et promouvoir la sécurité juridique;
    ° Large réforme fiscale soutenant les ambitions climatiques et environnementales.

PERSPECTIVES ET PLAN D’ACTION

  • EDORA suivra de près le respect des engagements régionaux et fédéraux pour en assurer une mise en œuvre effective via une multiplication de nouvelles rencontres politiques, l’élaboration de mesures concrètes et la mise sur pied, le cas échéant, d’une coalition d’acteurs soutenant les demandes d’EDORA.
  • EDORA envisagera l’opportunité d’actions de communication ciblées basées sur une évaluation de l’avancement des mesures nécessaires et donc de l’action politique des gouvernements.
  • EDORA veillera également à la cohérence des mesures adoptées afin de négocier au mieux la transition énergétique durable de notre pays.