Edora

/

Activités / Dossiers

/

Eolien

/

Concertation avec Skeyes

Concertation avec Skeyes

CONTEXTE

  • Les contraintes aéronautiques restent très problématiques en Belgique, avec une grande densité de radars et d’aéroports.
  • Afin d’améliorer l’échange d’information avec Skeyes et d’encourager au bon suivi des demandes du secteur éolien, EDORA a initié une dynamique de rencontres semestrielles entre le secteur éolien et Skeyes.
  • Les installations éoliennes ne sont toujours pas permises à proximité des radars (< 10km) et difficilement envisageables à moins de 16 km des radars.

ENJEUX POUR LE SECTEUR

  • Permettre l’installation éolienne dans des zones actuellement (quasi) interdites ou difficilement envisageables, par le développement de mesures d’atténuation et la mise en œuvre de solutions techniques (ex : wind farm filter).
  • Maintenir les échanges avec Skeyes afin d’accompagner la mise en place de solutions structurelles.
  • Réduire les délais de traitement des dossiers, surtout pour des éoliennes de plus grandes tailles.
  • Clarifier certains critères d’installation et de hauteur, et réduire des coûts des études radars.

POSITIONNEMENT D’EDORA

  • La poursuite des rencontres semestrielles avec Skeyes a permis d’installer une dynamique d’échange avec le secteur, de parfois lever des blocages particuliers de certains dossiers des membres instruits par Skeyes mais également de maintenir une pression afin d’accélérer le processus de levée de contraintes.
  • EDORA a longtemps regretté la lenteur dans le traitement par Skeyes des dossiers concernant des éoliennes de plus grandes tailles. Il semble que, depuis peu, seuls les dossiers relatifs aux éoliennes plus hautes que 210m induisent un délai de traitement plus important.
  • EDORA a suivi l’initiative de « surveillance roadmap » de Skeyes visant à identifier le bouquet de mesures d’atténuation potentiellement le plus adéquat. Afin d’en accélérer le processus, EDORA a plaidé auprès du Gouvernement et du Ministre de tutelle pour que les enjeux énergétiques puissent également être pris en compte aux côtés des enjeux de contrôle aérien.
  • EDORA avait interpelé le Gouvernement fédéral durant de nombreux mois pour accélérer la mise en place d’un « wind farm filter» dans la zone du radar de Florennes. En l’absence de ce « wind farm filter», environ 100 MW de projets éoliens étaient bloqués dans la zone autour de Florennes. En novembre 2020, le « wind farm filter » est enfin devenu opérationnel, ce qui a donc permis de concevoir des installations dans la TMA de Florennes. Les tests effectués par Skeyes et la Défense début 2021 ont indiqué un effet significatif d’atténuation du filtre sur le radar dans certaines zones de la TMA.
  • Suite aux demandes d’EDORA, Skeyes et la Défense vont tenter de rationaliser les études radar requises afin d’en réduire les coûts.
  • EDORA a regretté à maintes reprises le manque de clarté sur les conditions d’installation au sein des zones PANs OPs. EDORA a ainsi suscité une première séance d’information de Skeyes à l’attention des développeurs éoliens afin d’expliciter l’état des différentes contraintes dans ce type de zone et de pouvoir mieux y anticiper l’installation éolienne. En outre et en réponse aux demandes du secteur, Skeyes annonce être prêt à se lancer dans un processus de clarification et de meilleure lisibilité des possibilités d’installation en zones PANs Ops, notamment concernant les hauteurs limite d’éoliennes.
  • Dans le cadre de la levée de contraintes militaires, EDORA pousse la Défense à accepter d’inclure une possibilité de balisage dynamique pour des éoliennes de plus de 150m. EDORA œuvre auprès du Ministre de la Mobilité pour pousser la DGTA à modifier en ce sens la circulaire GDF 03.

PERSPECTIVES ET PLAN D’ACTION

  • EDORA veillera à un aboutissement, le plus rapidement possible, de la « surveillance roadmap » permettant l’installation éolienne à plus grande proximité des radars. Pour ce faire, EDORA poussera le Gouvernement à considérer une balance adéquate entre les enjeux énergétiques, climatiques et de protection aérienne.
  • EDORA continuera à œuvrer à adapter, dans les faits, certains critères de hauteurs (CTR, MVA, balisage dynamique…).
  • EDORA assurera le suivi des engagements pris en termes de rationalisation des études radar et de clarification des critères d’installations en zones PANs Ops.