Edora

/

Activités / Dossiers

/

Photovoltaïque

/

PV industriel et commercial

PV industriel et commercial

CONTEXTE

  • Le régime des certificats verts reste d’application pour le soutien aux installations > 10 kWc. Les taux d’octroi sont adaptés deux fois par an pour les nouveaux projets et les enveloppes de certificats verts ont été définies pour les prochaines années.
  • Les kECO ont été actualisés pour une application en février et en juillet 2021. Le changement de taux au 1er février 2021 a suscité l’introduction de nombreux projets, au vu de la diminution importante des taux. Cela a provoqué un engorgement de l’enveloppe dédiée au PV pour 2021. Cette dernière est pleine.
  • Le coût de raccordement est très fluctuant d’une zone à l’autre, et reste très élevé, pénalisant la rentabilité des installations PV.

ENJEUX POUR LE SECTEUR

  • Le développement de la filière photovoltaïque industrielle et commerciale est essentiel pour atteindre les objectifs du PNEC au niveau wallon. Or, le rythme de déploiement est actuellement trop faible pour atteindre ces objectifs qui devraient impérativement, eux-mêmes, être revus à la hausse.
  • Le potentiel reste encore trop peu exploité.

POSITIONNEMENT D’EDORA

  • EDORA a échangé régulièrement avec le SPW et avec le Cabinet sur le soutien, en particulier sur les paramètres nécessaires à prendre en compte pour la nouvelle méthodologie de calcul du taux de CV. Les paramètres à prendre en compte sont le taux d’autoconsommation (ou l’injection pure), le tarif d’achat de l’électricité d’autoconsommation (variable en fonction des profils), l’IRR de référence nécessaire, la durée d’octroi, etc. En juin 2020, en pleine crise Covid, suite à l’annonce de baisse importante des kECO, EDORA a plaidé pour et obtenu un maintien du taux du premier semestre pour le second semestre 2020.
  • Par ailleurs, EDORA rappelle l’importance des Communautés d’énergies, et leur pertinence dans les projets photovoltaïques.
  • Des discussions ont eu lieu avec les GRD, concernant les problèmes de raccordement et les coûts de ceux-ci.
  • EDORA fait désormais partie de PVcycle, dans le cadre du recyclage des panneaux.

PERSPECTIVES ET PLAN D’ACTION

  • La nouvelle méthodologie de calcul du taux d’octroi peut offrir la possibilité d’avoir des taux spécifiques en fonction des différents types de projets et de solutionner les problématiques soulevées dans le calcul du kECO. EDORA analysera les propositions soumises et donnera des recommandations si nécessaire.
  • Les coûts de réseaux restent importants. EDORA suivra les discussions sur le sujet et veillera à ce que les coûts restent acceptables.
  • Dans le cadre de PVcycle, EDORA suivra l’implémentation de la Convention environnementale et de la participation financière à mettre en œuvre.