Edora

/

Activités / Dossiers

/

Eolien

/

Libération de zones militaires

Libération de zones militaires

CONTEXTE

EDORA avait poussé le précédent Gouvernement wallon à entrer en négociation avec le Gouvernement fédéral afin de libérer quelques zones militaires qui étaient interdites aux éoliennes. EDORA a souhaité qu’une nouvelle phase de négociation soit lancée sous la présente législature et a obtenu un accord de principe des différents ministres en charge

ENJEUX POUR LE SECTEUR

  • Libérer de nouvelles zones (actuellement interdites aux éoliennes) qui soient en ligne avec les priorités du Gouvernement wallon et le potentiel venteux.
  • Assouplir certains critères de hauteur

POSITIONNEMENT D’EDORA

EDORA a proposé aux Ministres wallons et fédéraux 10 sites de libérations précis cohérents avec les priorités politiques wallonnes, pouvant conduire à l’installation d’une soixantaine d’éoliennes actuellement interdites Un processus de négociations est ainsi lancé entre les ministres régionaux et fédéraux en présence d’EDORA

En novembre 2017, la Défense a déjà accepté de libérer un des sites proposés par EDORA, permettant ainsi l’installation d’une dizaine d’éoliennes supplémentaires

PERSPECTIVES ET PLAN D’ACTION

  • EDORA continuera à jouer un rôle moteur lors des discussions relatives aux sites à libérer afin de permettre la libération de nouveaux sites avec proposition de sites de compensation de faible intérêt éolien
  • EDORA tentera aussi d’assouplir certains critères de hauteur (CTR et MVA)