Edora

/

Vision

/

Plan National Energie Climat (PNEC)

Plan National Energie Climat (PNEC)

Contexte

  • Le Règlement sur la Gouvernance de l’Union de l’énergie et de l’action pour le climat, adopté par le Parlement européen et le Conseil européen le 11 décembre 2018, impose aux Etats membres de rédiger un plan national énergie climat 2030.
  • Fin 2019, la Belgique a transmis à la Commission européenne la version définitive du Plan national Énergie – Climat pour la période 2021-2030. Ce plan fixe les objectifs de la politique énergétique et climatique pour la période 2021-2030 et présente les mesures à mettre en œuvre pour les atteindre.
  • Il a été précédé de :
    – un projet de plan déposé fin 2018 à la Commission européenne ;
    – une enquête publique qui s’est tenue en juin-juillet 2019

Enjeux pour le secteur

  • Des objectifs réalistes et ambitieux pour les différentes entités belges, tant en matière de réduction des émissions de CO2 que de part d’énergie renouvelable dans le bouquet énergétique.
  • Des trajectoires adéquates par technologie, assorties de jalons clairs.
  • Des mesures phares structurantes donnant des signaux à long terme.
  • La simplification des procédures et l’amélioration de la sécurité juridique.
  • Des mesures visant à faire du renouvelable le pivot du futur bouquet énergétique belge.

Positionnement d’EDORA

  • EDORA a participé à la consultation menée par les autorités fédérales en juin-juillet 2019. Elle a remis sa contribution le 15 juillet 2019, accompagné de son annexe.
  • EDORA a pu rentrer en contact fin août 2019 avec la Commission européenne afin d’exposer les propositions et recommandations du secteur des énergies renouvelables en Belgique francophone. Préalablement, EDORA a également participé à un échange avec le Bureau fédéral du Plan sur les objectifs du PNEC.
  • EDORA a aussi pu remettre une contribution détaillée à l’enquête publique organisée sur le projet de Plan Air-Climat Energie (PACE), partie wallonne du PNEC. Cette contribution a été transmise le 12 juillet 2019.

Perspectives et plan d’action

  • Le PNEC définitif tel que transmis par la Belgique aux autorités européennes est globalement décevant, en particulier en matière d’objectifs d’énergie renouvelable (17,5% en 2030, alors qu’un objectif de 25% avait été demandé par la Commission européenne). La contribution wallonne (PACE 2030) est plus encourageante (objectif de 23,5%), mais les mesures pour y parvenir sont encore trop floues à ce stade.
  • Le nouveau Gouvernement wallon s’est engagé, à travers la DPR, à rehausser l’ensemble des objectifs pour parvenir à -55% de gaz à effet de serre d’ici 2030 (par rapport à 1990). EDORA œuvrera à pousser les autorités wallonnes à ce que les différentes filières renouvelables puissent être dûment prises en considération dans leur contribution respective à cette ambition.